recherche et action en sciences sociales

Modèles sémantiques du web

Dans le cadre du projet ANR LOCI, résurgences collabore notamment avec le Laboratoire d'Informatique de Paris-Nord et l'Université de Roma Tre sur les questions d'ontologie et de sémantique du web (sous-projet dirigé par Christophe Fouqueré). La structure des données sur le web, hypertextuelle, de réseau d'informations, possède de nombreux liens avec les concepts de la logique linéaire et en particulier de la ludique. Les évolutions actuelles de l'internet, notamment sur la question du Web 2.0 et de la communication client-serveur, font de la ludique un paradigme prometteur de modélisation et d'étude (description des types des sites et services web, ontologies et folksonomies sur le web...) {{{De nouveaux langages pour le web}}} L'internet est confronté à  de nombreux enjeux de typage des processus, notamment pour les applications web, et le contrôle de la cohérence des informations diffusées sous forme de flux. Les requêtes de services web peuvent aisément être analysées en termes d'interaction. On propose alors une interprétation abstraite d'un service web par arbres d'actions/réactions. De cette manière, les types sont caractérisés par les comportements en ludique. {{{De nouvelles ontologies}}} A travers l'évolution du web 2.0, les ontologies du web ne se construisent plus sur un format descendant, mais de manière ascendante (web social). Dans ce contexte, les espaces cohérents ont un rôle à  jouer. On peut définir les espaces ontologiques comme espaces cohérents dans lesquels les relations de cohérence sont définies par référence à  celles données par les utilisateurs. On extrait alors les ontologies comme des cliques. Le passage des espaces cohérents à  la ludique (par le déploiement des structures) devrait permettre une meilleure intégration des phénomènes interactifs.
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique